Comment mettre en forme ses idées ?

Ce n'est pas toujours évident de comprendre la fameuse phrase "Fais toi confiance" et "Fais en fonction de toi". Surtout lorsqu'il y a autant de concurrentes/collègues/collaboratrices autours de nous. Et puis il y a un dilemme on veut d'un côté être originale  et de l'autre on veut -surtout- ne pas être comparable .  Alors ça veut dire quoi faire en fonction de soi Madame ?!

Avant de te répondre je vais te raconter une anecdote sur moi. Lorsque j’étais enfant et qu’on me demandait ce que je souhaitais faire comme métier, je répondais, je ne sais pas, mais tout sauf maîtresse. Je n’avais rien contre cette profession, mais toutes les filles répondaient ça et moi, je ne voulais pas être comme toutes les petites filles. Ce truc mets resté et encore aujourd’hui, je ne veux pas faire comme tout le monde (Euh ce n'est pas toi qui veux faire des box ? Bon, tu me laisses finir !?)
Maintenant, on en revient à nous et au titre. Tu vas devoir faire un exercice, ne t’enfuis pas reste avec moi et comme je sens que tu es réticente, je vais le faire avec toi

1. Trouver 5 choses inutiles sur toi
2. Traduire ce que cela signifie pour toi
3. Tenter de les associer à ton entreprise
 

Trouver 5 choses inutiles sur soi


1. Je suis une gaffeuse par manque d'inattention
2. Je suis physionomiste et visuelle. J'arrive facilement à reconnaître les visages et à restituer des scènes vues ou vécues dans ma tête.
3. J'adore prendre mes notes en commençant par jeter mes idées et de les structurer par la suite.
4. J'aime être en petit comité
5. J'aime rire

Et là, je sens que tu te dis "Et après ? c'est quoi l'utilité du truc. On y arrive. Tu vois ces choses que je trouve inutile à dire aux autres et ben, elles sont hyper importantes. Je souhaite que tu fasses la même chose pour toi. Écris 5 choses inutiles sur toi et ensuite écoute la suite.

La baseline d'A Nos Rêves est se connaître, s'accepter, se rêver (s’affirmer). Je pense qu'il est essentiel de comprendre (connaître et accepter) sa personnalité, mais également son fonctionnement pour avancer sans devoir copier sur le concurrent ou le modèle type à la mode(se rêver). Se différencier, c'est Etre soi-même c’est faire les choses à sa façon et comme je l’ai écris ici : Avoir une vision c’est avoir du style. Pour moi, notre propre style est déjà en nous ; il nous faut juste le connaître(le faire resurgir) l’accepter (l’affirmer) et l’exploiter. 

 

Traduire ce que cela signifie

Ok maintenant, il va falloir, faire resurgir la bête en traduisant tout cela.

• Je suis tête en l’air et j’ai souvent l’impression d’être ridicule parce que je suis du genre à partir en avance et à arriver en retard parce que je me suis trompée de train. J’ai donc une part d’inattention en moi. J’ai besoin de baliser les choses, de les structurer avant d’agir. L’improvisation, ce n’est pas pour moi.
• Je comprends que je capte mieux le monde par la vue. J’ai besoin de voir les gens. J’arrive mieux à les cerner en les voyants. J’ai une bonne écoute, mais associé à ma vue, elle est encore mieux. J’ai une bonne interprétation des gestes et postures. Être visuelle et physionomiste est une conséquence de ça.
• Je comprends que je structure dans l’improvisation. (je me suis rendu compte que j’aimais noter et ensuite construire à partir de toutes mes notes un plan, un cheminement ou autre)
• Dès qu’il y a + de 10 personnes, je me renferme et je ne suis pas moi-même. Je suis une intravertie. Je me ressource dans la solitude et à l’inverse, j’ai besoin de communiquer et voir les gens pour mieux les comprendre (Je ne peux donc pas faire de formation en ligne ou faire des conférences devant 1000 personnes, on a dit sortir de sa zone de… Oui, mais non, je n’ai pas envie)
• Les choses trop sérieuses et trop carrées, ce n’est pas pour moi. J’aime être avec des personnes qui ont ce grain de folie, cette joie de vivre et qui ne se prennent pas aux sérieux. Comme dit au point 1, je suis une gaffeuse alors il vaut mieux rire de mes boulettes sinon on s’arrache les cheveux.
Tu vois où je veux en venir, j’ai choisi 5 points, mais tu peux en mettre d’avantage et si tu n’arrives pas à les exprimer, tu as toujours le choix de te faire accompagner par moi d’une façon atypique. J’aurai pu te dire que tutoyer des gens plus âgés que moi me met mal à l’aise, je n’ai jamais réussi et que tutoyer sur ce blog est une torture par exemple depuis que je sais qui me suit.

 

 Associer à son idée

Ma première idée était de construire des « box » inspirantes , mais j'ai vite était épuisée (Trouver des fournisseurs, fixer ses prix, trouver le contenu etc.) Il y a d’ailleurs un concurrent qui était apparu , au bon moment parce qu'il m'a fait comprendre que  je n'avais plus envie de faire ce projet. J'ai compris que ce n'était qu'un outil en découvrant ma motivation profonde. Les box, la photo, la déco, c'est un outil , ma valeur se situe ici : je vous invite à  prendre une pause pour  vous retrouver et vous réconcilier avec une part de vous-même .


Construire des box pour les envoyer sans avoir d’interaction (point 4) ne m’intéresse pas. J’ai besoin d’interagir, le mieux étant visuellement (point 2). J’ai besoin d’écouter et de voir. J’ai besoin de co-créer en écoutant et en transformant tout cela. J’ai besoin de recul (point 3). J’ai besoin de travailler, en petit comité, avec des personnes un peu folles, un peu drôles mais sincères dans leur démarche.(point 5) Et surtout ouvertes d’esprit et indulgentes.(point 1)


À partir de cela, j’ai décidé de commencer par une première offre : LES ATELIERS ET ALORS ?

 

Comment fonctionnes-tu? Qu'est-ce qui est important pour toi?

en savoir +

5 astuces pour apprendre à se connaître